Ateliers

Emmenés par des professionnels du spectacle vivant, les ateliers du Théâtre Universitaire se déroule une fois par semaine et sont l’occasion de découvrir le théâtre en mêlant exigence artistique et pédagogie.

RE-BUILT-TOUT EST EN TAS !

Cette fois ci, c’est différent, on fera pareil ! Un nouveau cahier à spirales, des nouvelles têtes, un nouveau jour, de nouvelles heures, de nouveaux souffles : voilà le projet ! Différent mais pareil ; donc pas pareil mais pas vraiment différent. Le prétexte c’est la construction théâtrale. C’est ça le prétexte ! On me propose une nouvelle fois de réunir des gens pour tricoter un spectacle. Alors réunissons-nous, discutons, buvons un canon, parlons amour, parlons beauté, taisons-nous, chantons une ou deux chansons, pleurons, tiens, oui pleurons et de tout ça, on construira. Avec plaisir les amis.

Tous les mardis soirs de 18h à 20h, (hors vacances scolaires) + 1 samedi par mois
*Mené par Sébastien FOUTOYET,
co-production du théâtre universitaire de dijon, de la Cie SF et l’espace socio-culturel Acodège

LES PRETENDANTS

« Les Prétendants brossent un tableau satirique des lieux de pouvoir à la faveur d’une nomination. On nomme un nouveau gouverneur, un nouveau directeur, la pièce se situe là, dans ce moment de bascule de ‘investiture, entre l’ancien et le nouveau. L’humour et le regard caustique de Lagarce y font bon ménage. »
C’est donc une réunion comme on les aimes, avec plein de gens qui parlent en même temps, la langue qui s’entremêle, avec les choses officielles et les messes-basses, le public et le privé soi-disant séparés mais finalement pas tant que ça, vu que les conjoints sont dans le Conseil d’administration, et vu que les Prétendants ne prétendent pas seulement au poste de direction mais peut-être aussi la main de la Princesse… Hiérarchie, organisations administratives, organigramme revisité, organes directeurs et organes représentants… un grand orgue finalement que cette pièce à 17 voix. Il ne se passe rien que des paroles qui hésitent, ressassent, cherchent, atténuent, s’arrêtent brusquement, regrettent un mot, reprennent en flots…

Tous les lundis soirs de 19h à 22h, hors vacances scolaires
*Mené par Emilie Faucheux, d’après l’oeuvre de Jean-Luc LAGARDE

ELVIS SOCIAL CLUB

Rock’n’roll et démultipliés. Ils sont une série d’Elvis. Apparemment semblables, apparemment interchangeables. Comme autant d’idoles, ils brillent et se reflètent à l’infini agitant mécaniquement le bras pour attirer la fortune. Dans ce jeu de miroirs narcissiques, ces Elvis sont passionnés par eux-mêmes, repliés, grisés par l’ivresse de soi. Travestis, dupliqués et remplaçables. Et si les Elvis se déclinaient : en glissant vers le sujet singulier, en devenant quelqu’un, en étant celui qui met en place un regard sur le monde extérieur, celui qui entre en relation avec ce qui l’entoure, celui qui fait exister son propre écrit. C’est ce glissement que se propose de mettre en oeuvre l’atelier : aller du stéréotype clinquant vers la singularité sincère à travers la figure mythique d’Elvis. Il ne s’agit pas d’interpréter, il s’agit d’inventer. Il ne s’agit pas de devenir une personnalité, d’être dans la mise de l’ego. L’enjeu est au contraire relationnel : il s’agit de se décentre pour se lier aux autres, au monde, au sens. Au cœur d’un collectif. Reliés et singuliers.

Tous les mercredis soirs de 19h à 22h, hors vacances scolaires
*Mené par Pierre YANELLI